L’emploi des couvertures brisées à donner naissance à un élément de décoration qu’on appelle membrons (dans une couverture mansardée, baguette recouverte d’une feuille métallique placée à la partie haute du brisis). C’est une forte moulure, de forme arrondie qui se déplace en haut de la pente inférieure de la toiture, à sa rencontre avec le terrasson ; elle la couronne, la termine et en est comme la corniche. Généralement orné d’oves, de feuillages ou de torsade, et accompagné d’une bavette ornée, le membron apporte une finition de décoration supplémentaire.
 
Le chéneau est quant à lui, une partie de la construction de la toiture d’une utilité indiscutable, c’est en effet un canal aménagé sur une corniche, à la base d’un versant de toit, pour recevoir les eaux pluviales.
Télécharger la documentation